Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 01:32

3 PatanDurbar (3)

La renommée artistique du Népal tient en grande part à ses sculptures de pierre, de métal et de bois réalisées par les artistes newars de la vallée de Katmandou. Les arts de la sculpture, exclusivement sacrés, ont servi le bouddhisme et l'hindouisme dont les panthéons – bien que différents dans l'iconographie et dans leur signification profonde – ont été sculptés par les mêmes artistes utilisant les mêmes styles. Pendant deux mille ans de production, de larges courants stylistiques, influencés à l'origine par l'Inde, ont été transformés par ces artistes qui ont su créer un style véritablement népalais. À Paris, le musée Guimet possède une collection remarquable. Au Népal, c’est dans doute le musée de Patan qui présente les plus belles sculptures.

3 PatanMuseum (5)

 

 

 

 

 

 

Cette terre cuite datant du XVe ou XVIe siècle représente Narada, le "musicien céleste".

 

3 PatanMuseum (7)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette statue étrange datant de 1754 représente une divinité composite formée de Hanuman et de Bhairava.

Hanuman est un héros du Rāmāyana, une épopée qui raconte le périple de Rama. Il a l'apparence d'un singe et il est assez fort pour soulever des montagnes, tuer des démons et rivaliser de vitesse avec Garuda, l'oiseau véhicule de Vishnu. Sa principale caractéristique est sa fidélité indéfectible à Rama, son maître spirituel. Sa vie entière est consacrés à le servir. Il est l’image du parfait disciple. Après la victoire, Rama voulut le récompenser, mais il refusa, trop heureux d'avoir été le champion de l'amour et de la justice. À l'origine il était le gardien des propriétés et tout fondateur d'un nouveau village se devait d'ériger sa statue. C’est aujourd’hui encore un dieu très populaire dans les villages.

Bhairava est le nom de Shiva sous sa forme terrifiante, que l'on montre alors portant le crâne de Brahma. Shiva avait en effet coupé la cinquième tête de Brahma. En conséquence, il dut porter cette tête pendant des années pour expier cette faute.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Philippe - dans Le musée de Patan
commenter cet article

commentaires